mur de silence

Je me suis rendu en décembre 2015 dans les camps sahraouis proches de Tindouf en Algérie afin de mettre en lumière la vie de quelques 160'000 réfugiés (sur)vivant depuis plus de 40 ans sur une terre aride et inhospitalière. En 1975, suite au retrait de l'ancienne puissance coloniale espagnole, le Sahara occidental s'apprête à accéder à l'indépendance. C'est alors qu'éclate un conflit quant à la souveraineté sur le territoire, conflit qui pousse sur les routes de l'exil une partie importante de la population sahraouie qui trouve refuge aux confins du désert du Sahara. Ce qui devait être une parenthèse s'est, au fil des décennies, transformé en une attente sans fin. Aux difficultés quotidiennes, les Sahraouis répondent avec patience et détermination en luttant pour l'approvisionnement en eau et en nourriture, pour la construction de leurs maisons et pour l'éducation de leurs enfants. Le projet "Mur de silence" est une invitation à se souvenir de ce peuple ouvert, pacifique et oublié de l'histoire.

 

www.yonavision.org

© 2019 by benjamin visinand